vortex-2150341_1280.jpg

La semaine dernière, je suis allée dans une papèterie pour acheter un cadeau. Ce n’est pas la première fois que je vais dans cette papèterie, loin de là. Et pourtant c’est bien la première fois que je me suis sentie envahie d’une grande tristesse, tout à coup, sans aucune raison logique.

Si tu es hypersensible, tu connais surement ça, les émotions fortes ; il y a celles dont la source est identifiable et qu’il est facile de nommer : la joie profonde quand on s’émerveille devant un superbe paysage par exemple ; ou le désespoir quand on reçoit une mauvaise nouvelle. En tant que supersensible (et oui car c’est un pouvoir, pas une tare), on ressent les choses puissance 1000 et cela peut être difficile à comprendre pour les gens qui ne vivent pas les choses comme ça.

 

Mais je m’égare ; quand on est très sensible, on a aussi souvent des capacités d’empathie très développées ; ça veut dire qu’on ressent les émotions et les énergies des autres sans avoir rien demandé. Et c’est souvent ça qui fait que les hypersensibles vivent leur force comme une difficulté. Mais une fois qu’on a compris d’où viennent ces émotions, on peut faire la part des choses et aussi l’utiliser pour soutenir l’autre s’il s’agit de quelqu’un qu’on connaît ou avec qui on est en contact en tout cas (sans prendre son sac à dos ni essayer de le sauver, hein…juste l’écouter avec bienveillance et compréhension, en créant un espace sécurisé pour que la personne puisse être vulnérable sans avoir peur d’être jugée, puisqu’on la comprend bien).

 

Ce qui est parfois compliqué, c’est quand on se trouve quelque part avec des inconnus (dans le bus, un concert, un magasin) ou même juste chez soi tranquille et qu’on on se sent envahi d’une émotion, sans pouvoir identifier la cause, ni comprendre à qui elle appartient. Alors cela peut venir de l’énergie collective du moment, de la foule au milieu de qui tu es, ou encore… et c’est ce qui m’est arrivée la semaine dernière… d’un autre espace-temps ou une autre dimension.

 

As-tu remarqué que depuis quelques années la plupart des gens trouvent que le temps s’accélère ? Il y a de multiples raisons à cela et il faut bien comprendre que le temps linéaire est une invention de l’être humain pour avoir des repères compréhensibles pour notre cerveau. Mais le temps est relatif ; on le sait, une minute avec une douleur aigüe passera bien moins vite qu’une minute à embrasser quelqu’un qu’on aime. Dans tous les cas si on trouve que le temps passe plus vite et qu’on a l’impression de vivre à cent à l’heure, ou d’avoir plein de vies en une, je suis assez convaincue qu’il y a une explication à un autre niveau.

 

Personnellement, j’ai fait l’expérience de cette vitesse dans mes processus de guérison au niveau énergétique pour moi-même et pour mes clientes. Les visualisations sur le passé et le futur sont, comment dire, plus accessibles et semblent plus proches du moment présent. Comme si tout se resserrait. La bonne nouvelle c’est que cela veut dire que ma pensée -qui n’est rien d’autre qu’une vibration- va pouvoir se concrétiser très rapidement. La mauvaise nouvelle c’est qu’on a vraiment de plus en plus intérêt à faire attention à ce qu’on pense !

Donc de la même manière que je peux me rendre super malade très vite, je peux aussi guérir mes cellules quasiment à la vitesse de la lumière, et ça c’est génial !

 

J’en reviens à mon expérience dans la papèterie que je voulais te donner en exemple : ne comprenant pas ce qui m’arrivait, je me suis posée un instant pour respirer. J’ai demandé à mon âme ce qui se passait et aussi de me laisser le temps de rentrer chez moi pour accueillir tout ça ; tu comprendras car je ne voulais pas mettre à pleurer à chaudes larmes au milieu du magasin, et surtout sans raison…

Et là j’ai senti la présence de mes grands-parents. Mon grand-père tenait une imprimerie et ma grand-mère avait ouvert une papèterie en parallèle. J’ai de magnifiques souvenirs de ce lieu, j’y ai travaillé parfois pendant mes vacances scolaires quand j’étais ado. J’adorais mes grands-parents. Nous avons passé des moments précieux ensemble et nous avions de sacrées discussions ; je pense que si j’aime lire et écrire c’est en grande partie grâce à eux.

Et cette papèterie… jusqu’à la semaine passée je n’avais pas réalisé pourquoi j’aime autant ce lieu. Même si je n’y achète rien, énergétiquement et émotionnellement c’est fort. Gros moment de nostalgie donc, mais ce n’est pas seulement le souvenir qui était fort, j’ai été transportée bien au-delà de ça. Mes grands-parents voulaient clairement me dire quelque chose… Même si je ne les voyais pas physiquement, je sentais leur énergie, leur odeur, mon corps vibrait et mon ressenti était bien réel.

Il y a quelques années, quand je vivais ce genre d’expérience, je les mettais de côté en me demandant si j’étais en train de devenir folle. Même si c’était fort, je pense que mes résistances de l’époque me permettaient en quelque sorte de fermer le canal, mais aussi que les énergies étaient plus subtiles. Cette année j’ai fait l’expérience de la médiumnité. Même si cela fait longtemps que je canalise des messages pour moi et mes clientes, que je parle à mes guides, et que je fais passer des âmes errantes, je n’avais jamais vraiment essayé de parler à des « défunts », ou pas de manière aussi consciente en tout cas. J’ai beaucoup lu à ce sujet, je suis aussi allée à des conférences car je n’étais pas sure d’y croire complètement et mon mental avait besoin de preuves ; je suis maintenant convaincue que nous avons tous cette capacité, si on est ouvert à la développer, de la même manière que tout le monde peut apprendre le Reiki ou d’autres formes de soins énergétiques.

Je mets « défunts » entre guillemets car je pense sincèrement qu’ils ne sont juste plus présents dans un corps ici mais qu’ils continuent de vivre dans un autre espace-temps / une dimension parallèle

J’ai donc fini par acheter mon cadeau en demandant à mes grands-parents de venir avec moi à la maison. Nous avons passé un bon moment à papoter et rigoler jusqu’à ce que mon grand-père me dise quelque chose de fort sur les non-dits et les nœuds familiaux à libérer… Travail en cours, donc 🙂

Tout ça pour dire que si toi aussi tu te sens parfois envahi de choses bizarres sans origine tangible, je t’invite à creuser, explorer, et surtout autorise-toi à ressentir ! Pose des questions et fais confiance à ce que tu sens. Franchement pendant longtemps j’ai senti des choses comme ça mais je n’osais pas en parler de peur d’être prise pour folle. Mais on vit dans une époque différente, les champs s’ouvrent et de plus en plus de gens ressentent ce genre de choses. J’ai plus de questions que de réponses sur les univers parallèles, le passage du temps, les dimensions, les vies antérieures ou futures, l’âme, etc. Je ne prétends pas détenir la vérité. Mais je sais que nous sommes bien plus qu’un corps physique avec un cerveau, que nous sommes des êtres énergétiques multidimensionnels et quelque chose d’accessible à ce niveau est de plus en plus présent pour quiconque souhaite écouter, observer et s’y connecter.

 

Au plaisir de lire tes commentaires et tes questions !

Sylvie

Laisser un commentaire