L’assurance maladie en Suisse

Certains d’entre nous sont des expatriés et sont passés par là. Sitôt arrivé en Suisse et soit votre employeur vous offre une assurance maladie, soit vous devez en choisir une. Il y a beaucoup d’informations, mais c’est assez compliqué de s’y retrouver. Impossible de trouver une explication simple. Si vous ne voulez pas passer des heures à lire des commentaires, naviguer sur différents sites web et communautés, demander à tous vos amis, vous êtes au bon endroit.

Notre blog parle des médecines alternatives, mais nous avons pensé qu’un aperçu rapide et simple de l’assurance maladie en Suisse pourrait s’avérer utile :). Si vous voulez une vue d’ensemble, voici un autre article qui explique plus en profondeur le système de santé en Suisse.

Nous allons vous expliquer l’assurance maladie en Suisse en moins de temps qu’il ne faut pour le dire. Premier conseil : les services sont de qualité, pas besoin de trop se prendre la tête.

1. L’assurance maladie en Suisse est obligatoire (et elle est de qualité)

Le gouvernement fédéral a publié une loi en 1994 (entrée en vigueur en 1996) déclarant que toute personne vivant en Suisse devait disposer d’une assurance maladie pour les soins de base. Les prestations/soins fournies par l’assurance de base sont détaillées dans la publication de la loi LAMal.

Toute autre prestation doit être négociée avec votre assureur.

L’assurance obligatoire de base couvre la plupart des situations. Pour un aperçu simple et rapide référez-vous à cet article de Comparis.

2. La structure des services de santé en trois étapes simples

A) Choisissez un modèle

L’assurance de base de soins de santé est offerte en quatre modèles différents. Cependant les prestations sont toujours les mêmes, l’unique chose qui change est la façon d’accéder aux soins

  • Traditionnelvous visitez le médecin de votre choix
  • Centre HMO (Organisme de maintenance sanitaire ou réseau de médecins) : vous devez d’abord consulter un médecin du réseau (jusqu’à 25 % de réduction)
  • Médecin de famille
  • vous devez consulter votre médecin de famille d’abord (jusqu’à 20 % de réduction)
  • TelMedavant de consulter un médecin, vous devez d’abord demander des conseils à l’assureur (jusqu’à 15 % de réduction)

Une fois que vous avez fait votre choix de modèle, vous verrez que dans un même modèle, le prix peut varier entre assureurs. Cela signifie que le même modèle + même service = des prix différents.

La partie cachée de l’équation est le service client. Notre meilleur conseil sera de demander à votre assureur si vous devez payer la facture avant le remboursement ou s’il accepte de recevoir la facture et après de vous communiquer la partie qu’il vous reste à payer. Vous payerez peut-être un peu plus, mais cela rend le tout plus facile.

Pour en savoir plus, lisez cet autre article en Comparis. Vous pouvez aussi demander des devis en ligne, mais pour chaque devis vous recevrez plusieurs emails, appels de suivi, etc. Un autre conseil, maniez-la mouse

avec parcimonie en ce qui concerne les demandes de devis.

B) Comprendre le remboursement

  1. Franchise. Lorsque vous choisissez votre modèle, vous devez choisir une franchise. Jusqu’à 2 500 CHF, c’est l’argent que vous devrez payer avant d’être remboursé.
  2. Coassurance. Vous devez toujours payer 10 % du total de chaque facture. Même après la franchise.

C) Ajoutez vos services optionnels

Voici où la partie devient un peu plus compliquée. Les assureurs ont conçu plusieurs types d’offres avec de jolis noms pour vous séduire, c’est normal, ils veulent vendre leurs produits. Le problème est que ça devient un peu complexe à comprendre.

Impossible de vous expliquer chaque offre, à moins que vous ne vouliez lire cet article jusqu’à votre retraite… Nous allons simplement vous expliquer la structure des offres pour que vous puissiez vous y retrouver.

  • Soins ambulatoires supplémentaires. Les possibilités sont infinies et les approches différentes. Avec certains assureurs, vous pouvez ajouter des soins très spécifiques (voyages, médecines alternatives, lunettes, etc.). D’autres vont créer une offre qui mélange un peu tout.
  • Services supplémentaires d’hospitalisation. TVous pouvez assurer vos dépenses si vous choisissez une chambre privée, choisir votre chirurgien ou même aller dans un hôpital dans un autre canton. Tout ce qui a trait à l’hospitalisation.
  • Médecine alternative. En fait ceci fait part de soins ambulatoires (la plupart des fois) ou d’hospitalisation, mais comme c’est notre sujet de prédilection, nous l’avons traité à part. Voici où se trouve l’opportunité la plus intéressante. Pour quelques francs par mois, vous pouvez bénéficier d’une large gamme de prestations. Vous pouvez vous faire rembourser les massages, la nutrition, le yoga, la méditation et bien d’autres actes de soins alternatifs.

3. Derniers conseils

  • Choisissez une assurance qui permet aux médecins d’envoyer la facture directement à l’assureur
  • Faites une liste claire des soins dont vous avez besoin. Vérifiez auprès de quelques assureurs pour avoir une idée des soins
  • Pensez à la franchise. Le coût de la consultation d’un médecin se situe entre 60 et 200 CHF. Un scanner coûte dans les 300 CHF.
  • Souscrivez une assurance pour les médecines complémentaires et utilisez-la ! Lisez nos conseils au sujet à la fin de cet article.

Une question restée sans réponse ? Votre assureur n’est pas dans la liste ? Quelque chose que vous aimeriez partager avec nous ? Écrivez-nous avec et nous y répondrons.

Liker c’est bon, sharing is caring
Partage ce contenu avec tout le monde qui pourrait être intéressé avec le lien facebook ci-dessous

Laisser un commentaire